Félix Libris

Félix Libris Félix Libris est né à Berlin (Charlottenburg) le 30 mars 1969. Il grandit à Berlin et arrive à Paris en 1976. C’est là, dans un grand appartement du boulevard Haussmann que Félix Libris fait ses premières lectures aux nombreux invités de passage (Romy Schneider, Klaus Kinski, Anna Schygulla, etc.) La mère de Félix Libris (Maria Libris) exerce la profession de danseuse dans différents music-hall berlinois et parisiens. Elle est issue d’une longue lignée qui remonte à Agathe-Sidonie Laborde, qui fut la lectrice-adjointe de la Reine Marie-Antoinette de décembre 1778 jusqu’à juillet 1789 dans le cabinet de lecture du petit Trianon. Chantal Thomas s’inspire d’elle dans son roman Les adieux à la reine (éditions Seuil 2002) La paternité pour Félix Libris demeure jusqu’à aujourd’hui incertaine. Sa mère pense qu’il s’agit, soit de Fred Grandy, acteur américain (interprète de Gopher dans la célèbre série La croisière s’amuse), soit de Bruno Schleinstein (interprète principal dans L’énigme de Kasper Hauser de Werner Herzog). Félix ne fréquente ni le collège ni le lycée. Sa mère confie son éducation à différents précepteurs jusqu’à sa majorité. Il est reçu ensuite au Conservatoire d’Art dramatique puis aux Arts décoratifs où il suit les cours tout en commençant ses lectures dans les bars. Le succès arrive rapidement et tout le monde connaît la suite. Félix Libris n’a ni frère, ni sœur, ni parents (hormis sa mère). Il adopte en 2006 une fille musulmane (Aïsatou) d’origine malienne et un garçon juif (Jacob) d’origine israélienne.

Serge Varolin

Serge Varolin Serge Varolin est le secrétaire particulier de Félix Libris. Sa fonction n’est pas un travail, mais une quête, une vocation, un sacerdoce, une œuvre à accomplir. Il se voue à son maître, entièrement, comme on entre en religion. Serge Varolin est le fils de Jonathan Quayle Higgins III, majordome britannique, ancien soldat de l'armée des Indes. Père et fils n’ont jamais pu s’entendre. Serge a préféré la littérature à l’armée. Son père apprenant l’engagement de son fils pour Félix Libris décide de le renier et de le déshériter. Serge ne regrette rien, non, rien de rien. Serge Varolin considère que sa fonction de secrétaire particulier n'est pas un travail, mais une quête, une vocation, un sacerdoce, une œuvre à accomplir. Il se voue à son maître, entièrement, comme on entre en religion. C’est un être étrange. Nul ne sait d'où il vient. Il a ni femme, ni enfants, ni famille, hormis celle de son Maître : Félix Libris. Serge Varolin est aussi écrivain mais ses œuvres n'intéressent pas les éditeurs. Son rêve, le plus intime, serait que Félix Libris lise un jour un de ses poèmes.

Voir un film avec Serge Varolin

FERMER